Écoutez la flûte de bambou, comment elle se plaint,

Déplorant son bannissement :

Puisqu'ils m'ont séparé de ma racine,

Mes notes plaintives tirent des larmes d'hommes et de femmes.

Ma poitrine se brise, luttant pour libérer mes soupirs,

Et exprimer les attaques du désir de ma place.

Celui qui habite loin de chez lui

Il attend toujours avec impatience le jour où il reviendra.

Ma plainte est entendue de tous,

En harmonie avec ceux qui se réjouissent et ceux qui pleurent.

Chacun interprète mes notes selon son ressenti.

Mais personne ne pénètre les secrets de mon cœur.

Mes secrets ne diffèrent pas de mes notes plaintives,

Et pourtant ils ne se manifestent pas à l'oreille sensuelle (…).

Le gémissement de la flûte est du feu, pas de l'air pur.

Que celui à qui manque ce feu soit présumé mort !

C'est le feu de l'amour qui inspire la flûte,

C'est l'amour qui fait fermenter le vin.

La flûte est la confidente des amants malheureux ;

Oui, sa mélodie dévoile mes secrets les plus intimes (…)

 

Ney flûte soufie
Neyzen, Fausto zen

  Le premier livre de Masnavi s'ouvre sur le magnifique prologue de la complainte de la flûte. Le Masnavi est une série de six livres de poésie comprenant environ 25 000 vers ou 50 000 lignes. C'est un texte spirituel qui enseigne aux soufis comment atteindre leur objectif d'être vraiment amoureux de Dieu. Le Masnavi est une collection poétique d'anecdotes et d'histoires dérivées du Coran, de sources de hadiths et d'histoires quotidiennes. Des histoires sont racontées pour illustrer un point, et chaque morale est discutée en détail. Il incorpore une variété de sagesse islamique, mais se concentre principalement sur l'accent mis sur l'interprétation interne soufie personnelle.

 Rumi (1207-1273) était un poète persan du XIIIe siècle et un maître spirituel. Rumi a passé la plupart des dernières années de sa vie à terminer son chef-d'œuvre du soufisme (sagesse mystique et contemplative de l'islam) "Masnavi", qui est l'une des œuvres les plus connues et les plus influentes du soufisme.

 

Références:

https://pt.wikipedia.org/wiki/Jalaladim_Maom%C3%A9_Rumi

https://pt.wikipedia.org/wiki/Masnavi_Espiritual

http://www.ihu.unisinos.br/78-noticias/599190-o-mar-da-unidade-roteiro-livre-para-a-leitura-do-masnavi-de-rumi

 

 

Une réflexion sur « Rumi – Masnavi : La complainte de la flûte de bambou »

  1. Andrés Fabian Velasquez dit:

    Rumi – Masnavi : La complainte de la flûte de bambou, Hermoso Poema, bendiciones a ustedes, a ti. Blog si inspirant, que les bénédictions du vent les accompagnent chaque jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Flauta Nativa Ashar